Se relier à nos FORCES!

Se relier à nos FORCES!

 

Ce programme, inédit, mêle les Pratiques narratives au Journal créatif et propose un parcours autour de nos ressources, de notre puissance, nos énergies, notre courage et tout ce qui fait le sel de nos « histoires préférées », autant d’appuis à inviter à l’avenir face aux défis de nos vies.  

Il est conçu comme un temps pour se souvenir et célébrer, pour soi ou ensemble, nos succès, nos victoires, nos qualités, nos atouts, nos richesses, tout ce qui fait que nous avons su, savons et saurons surmonter les aléas de la vie…

Ce travail se fait en alternance dans l’intimité de votre journal personnel et dans le cadre d’une création grand format destinée à être partagée pour pouvoir échanger, nous relier et nous donner toutes les ressources que nous pourrons partager. 

Ce cycle est vu comme un espace de ressourcement, de voyage intérieur, de découvertes personnelles et d’échanges entre participant-e-s. Des temps de repos, de méditation ou de balade sont  proposés durant les trois journées, pour autant que la météo le permette. 

Vous inscrire ou en savoir plus? Ecrivez-moi ici  ou par mail à info@filigranes.ch

? Lieu à déterminer, dans l’Arc jurassien

Quand? Le prochain cycle de trois jours aura lieu les 9, 10 et 11 avril 2020

Avec qui? Avec Florence Hügi, praticienne et coach narrative, formatrice et animatrice en Journal créatif.

Avec quelles méthodes?

Ce cycle entier mêle les Pratiques narratives et le Journal créatif.
Vous avez besoin d’en savoir plus? C’est ici:

Les pratiques narratives

Les pratiques narrative sont nées en Australie et en Nouvelle-Zélande, « deux pays où Freud n’a jamais mis les pieds », ce qui n’a pas manqué de me séduire. On les doit à deux psys décomplexés, Michael White et David Epston. Pas de lien avec la psychanalyse, moins de collusion avec le judéo-chrétien qui colle à notre peau baignée de culture occidentale, remise en question de quelques certitudes en puisant dans la pensée de Michel Foucault notamment, cette pratique d’accompagnement part de deux idées très simples: nous sommes multihistoires et nos problèmes ne nous définissent pas. 

Nous le savons: l’identité des personnes se construit à partir d’histoires dominantes racontées à leur sujet et que souvent, elles perpétuent, ne leur permettant pas d’être réellement être « elles-mêmes » mais de répondre à des loyautés familiales, des habitudes, des convenances et des freins de toute nature (quoi, mon syndrome d’imposture?). L’enjeu est alors d’aller à la rencontre d’autres histoires, qu’on appelle ici joliment (je trouve, non?) « les histoires préférées » et, ainsi, de déconstruire un récit un peu convenu et souvent enfermant, permettant ainsi à la personne de redevenir auteure de sa vie et d’un récit qui la rendra plus forte. 

Il sera alors temps de tisser, afin de la renforcer, cette nouvelle histoire: les actions qui la rendent réelle, les valeurs qui la soutiennent, les personnes-clés sur qui s’appuyer, soit toute une série d’éléments scintillants, lumineux, souvent laissés dans le silence par les histoires de problèmes qui occupent fermement le terrain. 

L’objectif, ici, est avant de tout de mettre en lumière nos valeurs, nos forces, nos engagements, nos espoirs et nos rêves, non seulement en leur donnant du sens, mais aussi en les concrétisant. 

Ainsi, par des chemins qui rappellent l’épopée du Serpent Arc-en-Ciel des Aborigènes (une source d’inspiration pour cette approche) nous pouvons « re »devenir auteur-e de notre propre trajectoire, développer notre propre « géographie narrative », ce qui nous paraît chargé de sens, se (re)connecter à ce que nous sommes réellement. C’est profond, ludique, créatif et, ma foi, léger, même si les situations de départ sont compliquées…

Autrement, dit, on a le droit d’arriver raplapla et d’espérer repartir plutôt requinqué-e!

Le journal créatif 

Le Journal créatif, c’est de l’écriture, du collage et du dessin pratiqué dans son propre journal intime. Il se pratique de manière solitaire ou en groupe, à la maison ou dans la forêt, pour une minute ou bien plus longtemps. C’est votre territoire, et vous le modulez comme vous le souhaitez. Il permet, comme n’importe quel autre journal intime, de raconter, déposer, explorer une question, approfondir une réflexion, se surprendre soi-même. La méthode, mise au point par la québécoise Anne-Marie Jobin, est un donc un formidable outil d’exploration de soi qui se conçoit comme un « journal intime non conventionnel ». Il s’appuie sur des notions de psychologie, d’art-thérapie et de créativité et s’inspire de multiples techniques d’écriture créative. Il n’a pas pour but le développement de capacités artistiques, que ce soit par l’écriture ou par le dessin ou le collage. Il met l’accent sur le processus et invite toutes les personnes qui disent ne pas « savoir » écrire ou dessiner….

Il n’est donc absolument pas nécessaire d’être ‘doué-e’ en arts ou en écriture pour en profiter pleinement. C’est un outil concret et flexible, facile à utiliser et accessible à tous et toutes. Il permet de mieux se connaître, de faire du ménage à l’interieur de soi, de méditer, de s’offrir des moments de « detox numérique » et de donner du sens à ce qui se passe à l’intérieur de soi. 

Combien? Fr. 500.00 pour les trois journées, matériel et pauses comprises (sauf repas de midi). 

Vous inscrire ou en savoir plus? Ecrivez-moi ici  ou par mail à info@filigranes.ch