Raconter et écrire sa vie

Se dire, se raconter, laisser une trace, déposer… 

Raconter sa vie pour en faire un recueil, à travers des rencontres confidentielles puis une publication à quelques exemplaires ou à large échelle. Pour déposer un fardeau, laisser une trace, transmettre une histoire ou tout autre raison personnelle. C’est le travail que je vous propose en recueil de récits de vie. Les rencontres se déroulent dans mes locaux, à Neuchâtel ou à Bienne, ou chez vous, si vous préférez.IMG_9375

De quoi s’agit-il?

Le métier de praticienne en histoires de vie consiste à écouter, questionner, transcrire et rédiger. La personne se raconte, narre les évènements de sa vie qu’elle souhaite transmettre pour réaliser son récit de vie – ou son témoignage sur un thème précis – au cours de plusieurs rencontres. Ces entretiens sont confidentiels et seront enregistrés pour permettre ensuite la phase de mise en forme et d’écriture.

Mon travail est de transcrire les paroles données puis de structurer et rédiger le texte final, y ajoutant selon les souhaits, photos, textes ou documents d’archive. Rien n’est ajouté que la personne n’ait elle-même raconté. Le texte final sera relu par le narrateur ou la narratrice. Les éventuelles retouches seront effectuées avant l’impression du recueil approuvé.

Concrètement, ça se passe comment et ça coûte combien?

Le travail de recueil de récits de vie se décline en plusieurs rencontres, dont le nombre est déterminé dans un entretien préalable. En général, cinq rencontres au minimum sont nécessaires, auxquelles il faut ajouter une séance de feedback après relecture. Pour en savoir plus, voici le « mode d’emploi » des rencontres ainsi qu’une échelle des prix. Celle-ci est modulable en fonction des besoins et adaptée à chaque recueil.

A noter encore que le récit de vie est le fruit d’un processus de co-construction et c’est un élément très important: vous n’embarquez pas seul-e dans cette aventure, je chemine à vos côtés!