Bienvenue à Filigranes !

stempelpapier

F comme Filigranes. Référence au papier qui craque, à la plume qui crisse, à « l’entre-les-lignes » c’est aussi un clin d’oeil à tout ce qu’on ne distingue qu’en transparence, qui échappe au premier regard. A l’entre-deux, le mi-clos, le dialogue entre ombre et lumière. A ce qui affleure sans qu’on y prenne garde. A mes activités d’écriture, mais aussi de formatrice et de coach narrative. Et si vous cliquez ici, vous aurez accès à mes dernières actualités.

Florence Hugi

 

F comme Florence Hügi, très vite amoureuse des mots, des sons, de ses semblables. Libraire par goût des lettres, journaliste par passion des gens, formatrice par évidence.

F comme Femmes, Hommes, etc. Avant de fonder son entreprise, elle a dirigé le Service de l’Egalité des chances des Hautes écoles spécialisées de Suisse romande (HES-SO). Elle a, depuis, étoffé sa palette: formée (et passionnée!) par les Pratiques narratives, elle est intervenante en Thérapie sociale et animatrice en Journal créatif. Et elle est en train d’ajouter la psychogénéalogie à sa pratique d’accompagnement.

F comme Force, Fable, Façonner ou Feuilleton. Parce que nos parcours de vie sont jalonnés d’histoires utilisant ces mots, et bien d’autres, elle propose des séances de recueil de récits de vie et anime des ateliers d’écriture autobiographique et des formations autour des parcours de vie. L’aspect biographique des choses prend d’ailleurs de plus en plus de place dans son emploi du temps.

Parce que… 

« Puissions-nous mourir de l’envoûtement de la folie plutôt que de vivre de l’exorcisme du raisonnable »…

                       … phrase attribuée à un certain « Eniomel Thermie » à l’étonnant pseudo.