L’atout « femme » et l’accès au pouvoir

Etre femme dans des fonctions de leader, de cheffe politique, de directrice d’entreprise, de personnes engagée? Un atout, assurément! C’est en tout cas le postulat de base auquel je crois et pour lequel je m’engage.

 

beaunez croix

Dans ce sens, j’ai eu le plaisir et l’honneur d’être invitée à participer à divers programmes de formation mis sur pieds par les Cantons romands, par le truchement des Bureaux de l’Egalité. Depuis 2013, je suis régulièrement mandatée pour des formations dans les Cantons de Neuchâtel, Vaud, Genève, Berne et Valais. J’interviens dans le cadre des Ateliers REGARD, dédié aux femmes de la relève dans les Hautes écoles, à la Ville de Genève pour aborder la question du sexisme ordinaire et j’ai assumé un premier mandat en 2017 pour les femmes agricultrices, invitée par Agridea et Prometerre.

Au programme, une large palette de thématiques liées à l’affirmation de soi, au sexisme ordinaire, au mediacoaching, à la prise de parole en public, le réseautage ou les médias sociaux.

En 2017, j’interviendrai cet automne dans le cadre de la Semaine de la démocratie genevoise ainsi que dans le programme de formation pour les femmes politiques mis sur pieds par le nouveau Réseau Egalité de la Berne francophone, « On ne naît pas politicienne, on le devient », pour paraphraser joliment Simone de Beauvoir.

Enfin, je suis engagée dans une série d’ateliers pour les femmes affirmées dans l’espace public en Valais. Ca démarre en septembre par une grande soirée de speed-sharing pour les politiciennes.

Ci-dessous, vous trouverez quelques traces de mes engagements passés, que ce soit par le biais des programmes de formation ou par les interventions médias pour lesquelles j’ai été sollicitée.

2016: J’ai fait partie, en novembre 2016, du programme foisonnant de la Biennale du Genre genevoise, pour deux ateliers ouverts aux hommes comme aux femmes autour du sexisme ordinaire.

J’ai eu le plaisir d’animer une série d’ateliers organisés à Lausanne et Yverdon-les-Bains, en prévision des échéances électorales vaudoises de 2016.

2014 et 2015:
Voici le programme de formation mis sur pied par l’Office de la politique familiale et de l’égalité du canton de Neuchâtel destiné aux femmes déjà engagées ou souhaitant se lancer en politique.

J’ai également été mandatée pour un cycle de formation à Genève, d’abord pour les candidates aux Municipales, puis pour les élues.

Et dans les médias… 

Lors de la campagne pour les élections fédérales de 2015, Laurent Caspary m’a conviée à Tribu, son émission quotidienne. C’était le 8 octobre, et c’est ici.

Et alors, « Quand les femmes prennent le pouvoir », il se passe quoi? Ecoutez la série de reportages réalisés pour Vacarme, sur RTS La Première, par la journaliste Valérie Kernen. Et pour commenter cette série, Caroline Dayer et moi-même avons été invitées à causer dans le poste.

En septembre 2015, Pauline Vrolixs, dans le cadre de Babylone, sur Espace 2 et pour une magnifique émission dédiée à Agrippine La Jeune, est venue promener son micro dans une soirée de mediatraining organisée par l’Office neuchâtelois de la politique familiale et de l’égalité. Pour savoir ce que les candidates pensent du pouvoir: voici son reportage.

Le Courrier neuchâtelois a suivi l’aventure de son canton, voici l’article de Nadia Hoffmann: Formation pour les politiciennes neuchâteloises

RTS La Première a également suivi l’un des ateliers vaudois, vous trouverez ici le reportage de Coraline Pauchard.